1. SKIP_MENU
  2. SKIP_CONTENT
  3. SKIP_FOOTER

Notre action au Mali en janvier 2013

 

Les actions prévues n'ont pas toutes été mises en route, la guerre a retardé notre arrivée, perturbé notre séjour et avancé notre départ mais l'essentiel a été réalisé.

Le périmètre maraîcher des femmes de Komokani est visité tout les 15 jours par un ingénieur agronome local qui a commencé par restructurer l'association de femmes a l'origine de ce projet puis par former celles ci sur le terrain et en leur faisant visiter d'autres périmètres maraîchers. Nous avons passé deux jours avec cet ingénieur agronome, il dépend d'une organisation locale "Agro-développement" elle même partenaire de "maisons familiales rurales " en France donc un ensemble sérieux ! La clôture de ce périmètre est provisoire et sera a refinancer et a reconstruire en grillage dés que les termites l'auront mangé.

Il avait été prévu de recreuser le puits de 5 a 6 m pour y avoir de l'eau toute l'année (coût : 500€) mais finalement nous avons opté pour le creusement d'un deuxième puit a grand diamètre l'autre extrémité du terrain (coût : 800 €).

En attendant l'exécution des travaux, la mare creusée à la main par les femmes sera entretenue pour fournir l'eau.

      Le jardin de l'école et la cantine de Komokani sont autonomes pour cette année grâce a un instituteur motivé, le jardin des femmes a aidé la cantine de prés de 150 kg de légumes.

   Les grottes réserves d'eau de Komokani ont été revisitées, les tuyaux contrôlés, retouchés (il manque encore 25m dans la grotte sacrée), les crépines réinstallées et mieux fixées, reste a trouver l'homme apte a gérer cela.

   Le village de Tireli nous a invité a visiter ses grottes sacrées ainsi que quelques autres  qui contiennent aussi de l'eau, dans le même but. Une seule d'elles a les caractéristiques qu'il faut pour descendre une canalisation vers le village (aprés construction de deux petits barrages d'un mètre), les habitants participeront physiquement (en saison séche).La longueur (900m) et le denivelé de 120 mètres rendent le coût un peu plus élevé que les équipements précédents (1000€).

  Les femmes de Tireli nous ont fait savoir qu'elles souhaitent se constituer en association pour créer un périmètre maraicher si on les y aide .

  Les grottes situées entre Ourou et Komokani n'ont pas été visitées faute de temps. Le village de Ourou, toujours signalé comme le plus pauvre de la zone, n'a pas pu être visité, les guides touristiques et les villageois de Sangha y ont été agréssés l'an dernier et nous n'avons trouvé aucun volontaire pour nous accompagner .

  Le village de Daga a été vu, surtout l'énorme travail quotidien des femmes pour l'eau alimentaire (45mn d'esclade avec l'eau sur la tête). Le coût des solutions nous parait trop élévé pour nos moyens, nous reportons en promettant de tout tenter pour trouver une solution. Le village s'engage a fournir toute la main d'oeuvre nécessaire dés mars et avril .

 

Nous sommes impliqués, dans la préparation d'un projet d'atelier de réparation et maintenance des pompe de toute la région (120 pompes en pannes) en collaboration avec Via Sahel Quercy Périgord, et nous avons rencontré les maires de deux des quatres communes incluses dans ce projet . Nous affinons les données sur les positions des forages, leur profondeur, l'état des pompes. La situation a empiré durant la période trouble (pas de réparations et vol de pompes a certains endroits).

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

1 € versé = 1 € pour le Mali
L'humanitaire à la source
Aider en responsabilisant les populations

Donation Paypal

Un geste, simple, rapide, généreux --- Merci ! ---

Somme :


Donation Tookets

Connexion

Recherche

En ligne

Nous avons 67 invités et aucun membre en ligne

Stats

Visiteurs
15
Articles
32
Liens internet
3
Compteur d'affichages des articles
12845